Le Nouvelliste
Une femme soumise, Reine-Aimée Martel, et son  homme, que dire! son dieu presque, Réal Brophy, un homme complètement obsédé par le pouvoir et le contrôle des autres. Probablement victimes eux-mêmes d'abus et de sévices, quand leurs trois petites vies se sont présentées une après l'autre, ils ont fait comme tout  le monde, comme nous tous, ils ont reproduit la famille qu'ils avaient connu...
Une femme soumise, Reine-Aimée Martel, et son  homme, que dire! son dieu presque, Réal Brophy, un homme complètement obsédé par le pouvoir et le contrôle des autres. Probablement victimes eux-mêmes d'abus et de sévices, quand leurs trois petites vies se sont présentées une après l'autre, ils ont fait comme tout  le monde, comme nous tous, ils ont reproduit la famille qu'ils avaient connu...

La poursuite réclame entre 10 et 15 ans

Claude Savary
Claude Savary
Le Nouvelliste
Une lourde sentence variant entre 10 et 15 ans de pénitencier a été réclamée hier à l'encontre de Réal Brophy, un garagiste de Sainte-Eulalie qui a été reconnu coupable de divers sévices sur ses enfants et d'abus sexuels sur une de ses filles. Selon Me Hélène Carle, la procureure aux poursuites criminelles et pénales chargée du dossier, la nature des gestes posés, leur fréquence, et surtout les conséquences sur les trois victimes sont telles qu'une peine exemplaire s'impose. Elle a rappelé le cas d'un professeur de Trois-Rivières qui a écopé il y a quelques années de peines totalisant plus de neuf ans de prison pour avoir abusé sexuellement de ses trois filles.