Le Nouvelliste
Rina Hetsrony était à Bethléem le 24 décembre dernier. Elle est rentrée au Canada la veille du déclenchement des frappes aériennes sur Gaza.
Rina Hetsrony était à Bethléem le 24 décembre dernier. Elle est rentrée au Canada la veille du déclenchement des frappes aériennes sur Gaza.

«J'ai mal pour les enfants»

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
L'offensive militaire qui sévit actuellement au Proche-Orient, Rina Hetsrony a failli la voir de très près. Cette Israélienne d'origine, aujourd'hui guide touristique pour Voyages Arc-en-Ciel, se trouvait à Bethléem le 24 décembre pour assister à la messe de minuit avec trois groupes de touristes de la région. Ils ont repris l'avion le 26­décembre, la veille du déclenchement des raids aériens sur la bande de Gaza.