Le Nouvelliste
Le Shawiniganais Ibrahim Renno se sent concerné par ce que vivent les Palestiniens.
Le Shawiniganais Ibrahim Renno se sent concerné par ce que vivent les Palestiniens.

Cri de désespoir

Josiane Gagnon
Le Nouvelliste
Prétendre qu'Ibrahim Renno est en colère serait un euphémisme. Depuis le 27 décembre, le Shawiniganais d'origine palestinienne assiste impuissant à l'offensive israélienne dans la bande de Gaza. «La seule chose que je puisse faire, c'est ce cri de désespoir que je vous lance», laisse-t-il tomber.