Le Nouvelliste
La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie n'aura pas le feu vert pour aller de l'avant avec son règlement d'emprunt visant à éponger son déficit causé en grande partie par l'entente conclue avec les serres Savoura.
La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie n'aura pas le feu vert pour aller de l'avant avec son règlement d'emprunt visant à éponger son déficit causé en grande partie par l'entente conclue avec les serres Savoura.

Retour à la case départ

Cindy Lévesque
Cindy Lévesque
Le Nouvelliste
Les importantes modifications que souhaite imposer le Groupe Hines au projet du lac Mékinac auront privé le promoteur de son montage financier. À quelques jours de la date butoir du 31 décembre, Québec et Ottawa ont décidé d'annuler leur promesse d'aide financière de quelque 6­millions­$ annoncée en septembre 2006.