Le Nouvelliste
Hydro-Québec, qui fait face, avec Gaz Métro, à des réclamations de plus de 2,7 millions $ de la part de particuliers ou de compagnies d'assurances à la suite du grand incendie de janvier 2005 dans le secteur Pointe-du-Lac, a décidé de se retourner contre la Ville de Trois-Rivières. La société d'État estime que la Ville est aussi responsable, notamment en raison de la négligence et de l'incompétence des policiers et pompiers intervenus sur les lieux.
Hydro-Québec, qui fait face, avec Gaz Métro, à des réclamations de plus de 2,7 millions $ de la part de particuliers ou de compagnies d'assurances à la suite du grand incendie de janvier 2005 dans le secteur Pointe-du-Lac, a décidé de se retourner contre la Ville de Trois-Rivières. La société d'État estime que la Ville est aussi responsable, notamment en raison de la négligence et de l'incompétence des policiers et pompiers intervenus sur les lieux.

Hydro-Québec intente des recours contre la Ville

Martin Francoeur
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Les procédures judiciaires découlant de l'incendie qui a dévasté le coeur historique du secteur Pointe-du-Lac, en janvier 2005, sont loin d'être terminées. Hydro-Québec vient d'intenter une série de requêtes en garantie contre la Ville de Trois-Rivières, à la suite de dommages qu'ont subi certains propriétaires d'immeubles.