Le Nouvelliste
Des ornières bourrées de neige et de glace auraient été la cause du déraillement de Maskinongé en mars 2005.
Des ornières bourrées de neige et de glace auraient été la cause du déraillement de Maskinongé en mars 2005.

La neige durcie, unique cause au déraillement de Maskinongé

Claude Savary
Claude Savary
Le Nouvelliste
Une locomotive de 130 000 tonnes peut-elle se soulever et dérailler après avoir buté sur un remblai de neige? Le juge Robert Dufresne de la Cour supérieure, qui entendait la requête de la compagnie de chemins de fer Québec Gatineau Inc. réclamant 1,2 million $ en dommages à la municipalité de Maskinongé, s'est dit à tout le moins surpris qu'un amoncellement de neige durcie ait pu causer tant de dégâts.