Le Nouvelliste
La rentrée...
La rentrée...

Après le deuil d'une fermeture, l'enthousiasme de la rentrée

Isabelle Légaré
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
 Il y avait plus de monde qu'à l'habitude, hier midi, sur les terrains du Collège Notre-Dame-de-l'Assomption, à Nicolet, qui tenait son traditionnel dîner de la rentrée. En fait, il y avait exactement 150 nouvelles têtes, des filles mais surtout des garçons arrivés tout droit de l'école secondaire Mont-Bénilde, à Bécancour.Impossible de les manquer. Il s'agissait de croiser un groupe de six ou sept gars de 15 ou 16 ans pour deviner qu'on avait affaire à d'anciens élèves de Mont-Bénilde soudainement transformés en p'tits nouveaux. En ce début d'année scolaire marqué par la fermeture de leur école, ils ont naturellement eu le réflexe de se retrouver entre eux.