Geneviève Dubois
Geneviève Dubois

Vers le 100e: À hauteur... d’éditorial

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Nicolet — En octobre 2016, Geneviève Dubois est élue par acclamation à la mairie de Nicolet. Quelques jours plus tard, Le Nouvelliste allait publier un éditorial marquant pour elle, un texte intitulé «Un modèle nommé Geneviève».

«Plusieurs femmes en politique municipale sont des exemples de ténacité, de résilience, de courage, de longévité. Souhaitons que Geneviève Dubois, qui siégeait déjà à un comité de l’UMQ sur les femmes et la gouvernance locale, devienne elle aussi un exemple de compétence et de détermination. Histoire d’inspirer plusieurs autres femmes et plusieurs autres jeunes à faire le grand saut», écrivait l’éditorialiste Martin Francoeur.

La mairesse se souvient que cet éditorial avait été frappant pour elle, et qu’elle lui avait porté beaucoup d’attention.

«Encore aujourd’hui, je me dis que j’espère être à la hauteur de ce texte-là. J’espère ne pas avoir déçu les attentes», confie-t-elle.

Celle qui siégeait comme conseillère municipale lorsque l’ancien maire Alain Drouin a démissionné pour des raisons de santé est consciente que son accession à la mairie a amené un nouveau visage à la politique municipale nicolétaine, mais n’espérait pas pour autant être élevée au statut de modèle.

«J’ai voulu faire de la politique pour développer ma communauté, mais je constate que oui, parfois on devient aussi un genre de modèle pour les femmes qui veulent faire de la politique, ou qui veulent se lancer peut-être dans les métiers non traditionnels. Mais cet éditorial-là m’avait fait pleinement réaliser tout ça. Depuis, je prends la mesure des commentaires de mes concitoyens, et j’estime avoir apporté un nouveau style de leadership à Nicolet. Je ne sais pas si j’ai été à la hauteur de ce que ce texte disait, mais je crois quand même être à la hauteur de la fonction que j’occupe», signale-t-elle.